Frappée par mon esprit

Je suis tombée dans les pommes cette nuit

Mon corps avait atteint sa limite, son pic de douleur physique et psychique

Je me suis ramassée la gueule par terre comme soudainement abattue

Mon corps m’a fait courber l’échine, il m’a tue.

 

J’aime quand il me rappelle à l’ordre ainsi.

J’aime quand mon être supérieur se manifeste dans les confins de ma chaire

Pour me faire taire

Pour débrancher ce mental conceptuel irréaliste

Et déconstruire les peurs illusoires qu’il projette sur ma vie.

 

Je forçais, obstinée, dans une direction erronée, 

celle qui nourrit des choix de peurs

Etouffant bruyamment les choix du coeur

 

« C’est trop risqué » me disait ma tête !

« Mais de quel risque parles-tu ? » Disait mon être. 

« Et bien la sécurité, l’argent, la logistique, la réalité quoi ! » répondit-elle, sûre d’elle !

« Mais de quelle réalité parles-tu donc ?" renchérit mon esprit. 

"La réalité que tu crois voir ? Celle que tu conçois par tes filtres mentaux ? As-tu oublié que tout ceci est une illusion ? Que la vie est bien plus puissante que ta logique et tes réflexions ? Que nous, ton esprit, ton âme et ton coeur agissons à l’unisson avec l’univers, que ta conscience est universelle et que quand elle se connecte à la vibration alors tout s’aligne et tout se crée dans la matière ? Pourtant ma chère amie, tu vis l’expérience chaque jour et tu as observé bien des manifestations de tes intentions ! Sans parler des sources documentées que tu ne cesses de lire chaque jour pour te rassurer. Alors de quel risque parles-tu ? Moi je n’en vois qu’un, le risque de vivre morte dans ton monde d’illusions, alors que tu pourrais mourir vivante dans ce monde infiniment plus grand que celui de la matière que tu perçois à travers ta vision. »

 

« Ô sacré coeur, tu as raison. J’oubliais tout ceci. Pardonne moi de n’en faire qu’à ma tête. Tu as bien fait d’activer l’alerte pour me faire disjoncter, je risquais encore de t’emmener loin de tes rêves et de tes intentions. Merci. "

 

Allongée par terre, en sueurs, j’écoutais cette discussion intérieure avec attention.

Je me calmai alors, me rassurant que j’étais prête à mourir s’il le fallait, que ça fait partie de la vie, que je pouvais m’abandonner, me relâcher, me relaxer et que c’était ok. 

Oui, j’avais déjà vécu l’expérience initiatique de la mort auparavant. Et j’avais accepté ma mort physique en totale sérénité, me reliant à mon esprit, ô combien plus grand, ô combien plus illimité que les limites de ma chaire. 

Et heureusement d’ailleurs. Traverser "l’expérience" de la mort en pleine conscience est fondamental pour vivre sereinement. 

Alors dans mon plus simple appareil, ce soir-là, étalée sur le sol, je restais confiante et reconnaissante. 

Je me suis dit à nouveau que je préférais mourir vivante, animée par mes rêves et mes idéaux, qu’elles que soient les conditions terrestres, plutôt que de vivre morte, enchaînée par des appétits et des intérêts insatiables qui assombrissent mon âme et nourrissent mon égo. 

 

Je m’étais blessée en forçant un peu trop.

Soigner mon corps devenait une priorité non pas pour sauver ma peau

Mais pour connecter avec les profondeurs de mon être

Qui n’attendait qu’une seule chose

Que je lâche le contrôle et lui laisse prendre les rênes 

Pour mener ma vie, que dis-je mon expérience terrestre, 

Au niveau le plus haut

Au niveau le plus beau 

 

Je vis ce que nous vivons tous et par ces expériences que je traverse

Je transperce les couches terrestres pour aller toucher l’esprit

Ecoute ton corps, tu entendras ton esprit


Sarah Ismaïl

Je ne pourrais soulager tes maux sans de ceux-ci faire resurgir ton être

Je ne fais pas de la magie. Je m’incline et je tâche de suivre les principes simples de de la nature, de l’univers et de la vie.

 

Ecoute ton corps, tu entendras ton esprit.

 

Sarah Ismaïl

Accompagnement global, du corps et de l’esprit

https://www.body-plus-mind.com/coaching-intensif-global/